Eric Brasseur Accueil    |    Liens    |    Contact    |   
   



Errata pour "La Conquête de l'Espace"









La Conquête de l'Espace, de Giles Sparrow, paru chez Flammarion, numéro ISBN 978-2-0812-1281-7, est un beau livre de 320 pages. Images à couper le souffle et contenu historique passionnant. Par contre il y a près d'une erreur technique par page... j'ai donc fait cet errata :


page
position
erreur
correction
9

circumnavigation autour de la Lune circumnavigation de la Lune
12
1e col
la poudre noire explose au contact d'une flamme
[elle n'explose que si elle est confinée, il faut plutôt dire qu'elle s'enflamme violemment au contact d'une flamme]
13
2e col
Grâce au poids supplémentaire, les gaz s'échappaient de manière plus efficace sans prendre feu, tandis que la portée de la fusée dépassait les 800 m, malgré le poids.
Grâce au métal, les gaz s'échappaient de manière plus efficace, sans que l'enveloppe ne prenne feu. La portée de la fusée dépassait les 800 m malgré le poids supplémentaire, où plutôt grâce à lui puisque la densité plus élevée du fer permettait à la fusée d'être moins freinée par l'air.
17
2e col bas
la poudre noire n'était pas un propulseur assez puissant et ne se consumait qu'en réaction avec l'oxygène de l'atmosphère.
[la poudre noire n'a aucun besoin de l'oxygène de l'air, le salpêtre contient l'oxygène nécessaire]
19
encart en bas à droite
Alors que les carburants réagissent fréquemment avec l'oxygène de l'air, une fusée, si elle veut être autonome, doit emporter un comburant chimique à bord.
Alors que les véhicules comme les avions ou les automobiles utilisent l'oxygène de l'air comme comburant, pour brûler le carburant embarqué, une fusée, si elle veut être autonome, doit emporter un comburant chimique en plus du carburant.
23
encart à droite
[La fusée est prétendue avoir deux étages.]
[Elle en a manifestement trois.]
25
1e col au milieu
On esquissa donc les contours de l'A4
[il s'agit de l'A3]

2e col
faire entrer le carburant dans la chambre de combustion à une vitesse suffisamment élevée
...avec un débit suffisamment élevé...
26
légende 1e illustration
Les fusées devaient être remplies de carburant, puis acheminées vers les unités du front
[elles étaient remplies de carburant sur le site de lancement, peu avant le lancement]
27
2e col
Chaque V-2 transportait une charge explosive de plus d'une tonne qu'il larguait à une altitude d'environ 100 km
[moins d'une tonne]
[la charge explosive n'était pas larguée, la fusée faisait une seule pièce du départ à l'arrivée]
34
légende 1e illustration
[le Bell X-1 est le premier avion à atteindre l'espace]
[il n'a pas dépassé 30 km d'altitude, l'espace est à 100 km d'altitude]

encart en bas à droite
Messerschmitt 262
[il s'agit d'un avion à turboréacteurs alors que l'on parle d'avions fusées... par contre le Messerschmitt 163 "Komet" était un avion fusée...]
39
illustration en bas à droite

[le réservoir de kérozène du booster de la R-7 est dessiné trop grand]
49
1e col en bas
Les étages supérieurs effectuèrent une rotation pendant le décollage et l'ascension, afin de maintenir la stabilité du véhicule.
Les étages supérieurs étaient en rotation pendant le décollage et l'ascension, afin de maintenir la stabilité du véhicule.

2e illustration au dessus
Colonne de feu sortant du premier étage de la Redstone
[il s'agit d'un brouillard très froid dû aux pertes d'oxygène liquide, émanant du milieu de la fusée]
50
28 février 1959
Discoverer 1, devant prendre des photographies de l'espace puis renvoyer celles-ci sur Terre dans une capsule.
Discoverer 1, devant prendre des photographies depuis l'espace puis renvoyer celles-ci sur Terre dans une capsule.
51
illustration en bas à droite
Enveloppe extérieure stabilisant les gyroscopes
Enveloppe extérieure stabilisant la sonde par effet gyroscopique.
52
2 janvier 1959
[Luna 1 est le premier objet à quitter l'orbite terrestre]
[l'orbite terrestre avait été quittée auparavant, par des débris de charge creuse]
53
encart en bas à droite
Lorsque le Soleil se mit à éclairer la face cachée de la Lune, une cellule photosensible déclencha l'exposition
Lorsque la sonde passa devant la face cachée de la Lune, le Soleil qui illuminait cette dernière fut capté par une cellule photosensible qui déclencha l'exposition
54
1e col au milieu
la période la plus propice pour lancer une sonde spatiale correspond au moment où cette distance est la plus courte,
[c'est le contraire : la période propice est celle qui fera que quand la sonde arrive à destination, cette distance sera la plus courte]
55
illustration de Mariner 4
Les pales situées aux extrémités stabilisaient l'engin contre la pression exercée par le vent solaire.
Les pales situées aux extrémités stabilisaient l'engin grâce à la pression exercée par le vent solaire.

encart en bas à droite
de simples sondes visant la Lune (comme ci-dessous)
[l'image montre un satellite Explorer, tous les Explorer étaient destinés à l'orbite terrestre]
57
légende de l'illustration en haut à droite
la première base de lancement français
la première base de lancement française
62
illustration en bas à droite

[les phases 1, 2 et 3 sont interverties]
66
légende de l'image en bas à droite
un modèle réduit de la fusée Mercury-Redstone
[il s'agit de la Mercury-Atlas]
77
légende de l'illustration à gauche
Gagarine avait peu de place pour bouger et encore moins pour influencer la trajectoire de son vaisseau
[ce n'est pas le fait de manquer de place qui l'empêchait d'influencer la trajectoire de son vaisseau mais le fait que les commandes étaient désactivées]
79
1e col au milieu
après son retour dans la lumière et toujours à 8000 mètres d'altitude,
[cela devait plus probablement être de l'ordre de 200 kilomètres d'altitude]
89
légende de l'illustration à gauche au milieu
les îles situées à l'est sont idéales pour effectuer des lancements de systèmes de poursuite.
les îles situées à l'est sont idéales pour installer des systèmes de poursuite des lancements.
98
3 juin 1965
la première sortie dans l'espace
la première sortie dans l'espace d'un américain
107
plusieurs légendes
d'ATV
de l'ATV
108
encart à droite
[le vaisseau jaune se trouve derrière le rouge]
[cela a lieu plus tard dans l'orbite]
124
deuxième illustration en bas
[vue de l'intérieur du CM]
[il s'agit d'une vue de l'intérieur du LM]

schéma du module de service
Tuyère du moteur principal
Ensemble du système de contrôle d'attitude
[intervertir ces deux légendes]
127
schéma du LK, en haut à gauche
Écoutille de sortie
[l'écoutille de sortie se trouve en haut de l'échelle]


Case à instruments
[il s'agit de l'habitacle]
130
schéma du Soyouz
Transpondeur radar de courte portée pour
Transpondeur radar de courte portée pour l'amarrage
131
image en bas à droite
Compartiment de la rétrofusée
[ce n'est pas une rétrofusée]
132
1e col au dessus
Aussi Apollo 7 devint-il la première mission spatiale emmenant trois hommes.
[Voskhod 1, en 1964, emporta 3 cosmonautes]
134
légende en bas à gauche
On y voit les pattes en position repliée
[elles sont dépliées]
135
1e col au premier tiers
La mission lunaire Apollo 8 rendant inutile tout nouvel essai du LM en orbite terrestre haute,
[il s'agit sans doute de la mission en orbite terrestre Apollo 9]

illustrations en bas à droite

[il faut intervertir les deux illustrations de droite]



[après 27 secondes de propulsion le LM était très éloigné]
170
1e col au début
Le bouclier destiné à protéger les parois de la station des impacts de météorites et de la chaleur directe du Soleil se déploya trop tôt et fut arraché par l'air supersonique, emportant avec lui l'un des deux principaux panneaux solaires.
La coiffe destinée à protéger Skylab de l'air supersonique se détacha trop tôt et une partie du bouclier destiné à protéger les parois de la station des impacts de météorites et de la chaleur directe du Soleil fut arrachée, emportant avec elle l'un des deux principaux panneaux solaires.
188
1e col au début
L'idée de base d'un véhicule spatial ailé propulsé par une fusée pouvant utiliser la sustentation aérodynamique pour effectuer au moins une partie du trajet dans l'espace fut proposée pour la première fois dans les années 1930
L'idée de base d'un véhicule spatial ailé propulsé par une fusée pouvant utiliser la sustentation aérodynamique pour effectuer au moins une partie du trajet vers l'espace fut proposée pour la première fois dans les années 1930
190
illustration à droite
Moteur à poudre
[il s'agit de la tuyère du moteur à poudre]


Tunnel du système
[il faudrait peut-être plutôt dire "gaine du système"]
191
Schéma en haut

["il" est utilisé pour "la navette", sans doute en confusion avec "l'orbiteur"]
196
1e col en haut
De la taille d'un petit avion à réaction effectuant des vols domestiques, l'orbiteur de la navette spatiale est de loin le plus grand vaisseau spatial jamais lancé en orbite
[la navette spatiale *est* l'orbiteur]

Légende de l'illustration à gauche au milieu
Elles contiennent également les moteurs RCS de contrôle d'attitude qui orientent la navette dans l'espace.
[seulement une partie de ces moteurs]
197
schéma de la navette, tout à droite, en bas
Protection thermique basse température
[le nez encaisse les température les plus élevées ; les protections basse température sont les parties blanches sur le dessus de la navette]
224
1e col au début
ce n'est que plusieurs minutes avant son retour sur Terre que la tragédie frappa Columbia.
ce n'est que quelques minutes avant son retour sur Terre que la tragédie frappa Columbia.

1e col au milieu
Le plus tragique, c'est que
Le plus tragique est que

3e col
les débris avaient heurté
le débris avait heurté
228
2e col à la fin
l'organisation mit au point sept satellites scientifiques, deux pour l'étude du champ magnétique terrestre et du vent solaire, et un en orbite, dédié à l'observation dans l'ultraviolet
[enlever la première virgule]
[plus d'un de ces satellites ont été placés en orbite, le "et un en orbite" voulait sans doute caractériser l'orbite de ce satellite, par exemple "et un en orbite polaire"]
230
9 août 1975
Lancement de Scout de Cos-B,
Lancement par Scout de Cos-B,
232
schéma de la coiffe d'Ariane 4
Moteur du premier étage
[le premier étage se trouve page 233]
233
bas du schéma d'Ariane 4 Bâti de poussée du premier étage
[cette légende montre un réservoir du propulseur d'appoint à liquides]

légende de l'image en bas à gauche
sont de nature hypergolique, c'est à dire que leur combustion se déclenche par simple contact et qu'ils n'ont pas besoin d'être conservés à basse température.
[il est exact que les carburants hypergoliques n'ont pas besoin d'être conservés à basse température mais "hypergolique" veut uniquement dire que la combustion est spontanée par contact]

Texte en bas à droite
Ses fusées Viking
Ses moteurs Viking


C'est la première fusée alimentée en ergols cryotechniques.
C'est la première fusée européenne alimentée en ergols cryotechniques.
237
légende de l'illustration en bas à droite
Les quatre grands centres spatiaux du pays sont chacun spécialisé dans
Les quatre grands centres spatiaux du pays sont chacun spécialisés dans
240
1e col en bas
sont des citoyens américains ou naturalisés
sont des citoyens américains de souche ou naturalisés
251
2e col
pour ne pas parasiter le fragile rayon infrarouge issu des étoiles
pour ne pas parasiter le fragile rayonnement infrarouge issu des étoiles
253
légende de l'image du dessus
HTS
HST
256
4 juin 2000
le CGRO est délibérément désorbité, tandis que la NASA peut encore contrôler sa rentrée
le CGRO est délibérément désorbité, tant que la NASA peut encore contrôler sa rentrée

titre
les rayonnements issus de l'au-delà du spectre visible.
les rayonnements au-delà du spectre visible.

1e col au début
nombre d'astronautes se sont rendus compte des avantages d'avoir une série d'observatoires parallèles
nombre d'astronomes se sont rendus compte des avantages d'avoir une série d'observatoires parallèles

1e col au milieu
celle-ci pesait 17 tonnes au décollage
celui-ci pesait 17 tonnes
258
2e col en bas
afin d'être visible dans la longue nuit polaire
[visible de qui ou de quoi ?]
259
3e col en bas
Elle a emporté sur la Lune des instruments
Elle a emporté autour de la Lune des instruments
261
1e col en bas
la sonde cessa de fonctionner pendant 50 minutes après avoir atterri
la sonde cessa de fonctionner 50 minutes après avoir atterri
262
légende de l'illustration à gauche
ses panneaux solaires plus larges permettaient de générer de l'électricité
ses panneaux solaires plus larges permettaient de générer de l'électricité en suffisance malgré la distance plus éloignée du Soleil
269
légende des illustrations en haut à gauche
L'IUS est fixé à une table tournante qui s'élève verticalement en pivotant jusqu'en orbite avant de relâcher la sonde
L'IUS est fixé à une table qui, une fois en orbite, effectue une rotation pour l'élever verticalement hors de la soute de la Navette, avant de le relâcher.



[il faudrait spécifier que "l'IUS" et "l'étage supérieur à inertie" sont la même chose et est le booster à poudre destiné à propulser la sonde Galileo hors de l'attraction terrestre]

schéma de la sonde, au milieu de la page
Mât de 10,9 m en fibre de verre isolant les instruments fragiles des champs électromagnétiques de la sonde
Mât de 10,9 m en fibre de verre isolant les instruments sensibles des champs électromagnétiques de la sonde

spécifications de la sonde atmosphérique, en bas de la page
Constructeur : Agence spatiale allemande
[la sonde atmosphérique a été fabriquée par Hughes Aerospace, ce sont les moteurs fusée de Galileo qui ont été fournis par l'Allemagne]

légende de la photo du module de descente
la sonde fut construite pour résister à la gravité, à la chaleur et à la pression atmosphérique de Jupiter
[La gravité de Jupiter ne posait pas de problème en soi, elle vaut un peu plus de deux fois celle de la Terre, ce qui est négligeable pour une sonde. Un problème très sérieux par contre, était l'énorme décélération/freinage de la sonde à son arrivée dans l'atmosphère de Jupiter. Pendant ce bref moment, la sonde a subi l'équivalent de 230 fois la gravité terrestre.]
270
1e col en bas
Les restrictions mises en place après Challenger limitèrent la taille de la fusée de propulsion de Galileo.
[les restrictions ne limitèrent pas la taille mais la puissance de la fusée ; un booster à carburants liquides était initialement prévu et il fallu se contenter d'un booster à poudre]
271
encart en bas à droite
et cessa de transmettre, à 146 km de la surface
[C'est ambigu. En général par "surface" on entend le sol d'un planète. Par exemple les premières sondes à destination de Vénus ont arrêté de fonctionner avant de se poser sur la surface de Vénus, parce qu'elles ont été détruites par la pression et la température de l'atmosphère. Ici, par "surface" on entend la frontière entre l'Espace et la haute atmosphère de Jupiter. La sonde a donc cessé de transmettre à 146 km *sous* la "surface" de Jupiter. Il faudrait plutôt dire quelque chose comme : "la sonde cessa de transmettre après être descendue de 146 km dans l'atmosphère de Jupiter"]
274
légende de l'image en haut à gauche
ou l'autre vaisseau en orbite
ou bien d'autres vaisseaux en orbite
276
1e col
capables de communiquer directement avec la Terre ou différents orbiteurs martiens sans passer par une station relais.
capables de communiquer directement avec la Terre ou en utilisant différents orbiteurs martiens comme stations relais.

schéma du robot, en haut
Caméras de navigation stéréoscopiques permettant de créer une modélisation 3D de l'environnement du REM
[les caméras de navigation se trouvent plus bas que les panneaux solaires]
278
14 janvier 2005
Huygens entre dans l'atmosphère de Titan et envoie des images et des données lors de sa descente et de sa remontée.
[il n'y a pas eu de remontée...]

2e col au milieu
D'une masse au décollage de 5 655 kg, la sonde était si imposante qu'il lui fallut recourir plusieurs fois à l'effet de fronde pour atteindre une vitesse suffisante.
[La masse de la sonde n'a pas la moindre importance pour la trajectoire et les effets de fronde successifs. Le problème est que la fusée utilisée était peu puissante afin de faire des économies. La fusée a donc quitté la Terre avec une vitesse relativement faible, raison pour laquelle de nombreux effets de fronde ont été nécessaires.]
282
légende de l'illustration en haut à droite
Le dernier orbiteur Mars de la NASA
Le dernier orbiteur de Mars de la NASA
284
légende en bas à gauche
pour la première fois depuis quarante ans, des hommes posent le pied sur la Lune
[cinquante ans]
302
légende de l'illustration du milieu au bas de la page
Allumage des moteurs de l'étage...
[ce n'est pas ce que l'illustration montre]
306
1e col en bas
effectuer une série complexe de rebonds gravitationnels afin d'accélérer et d'accumuler suffisamment d'énergie pour atteindre l'orbite de Mercure
[la sonde accélère certes mais elle perd de l'énergie, pour se rapprocher du Soleil]

2e col en bas
Pluton ? Les astronomes savent désormais qu'il s'agit d'une planète naine située dans la ceinture de Kuiper,
[Pluton est supposée similaire aux planètes naines de la ceinture de Kuiper mais ne se trouve pas dans la ceinture de Kuiper.]
310
1e col au milieu
ces célèbres images de la Terre seule dans l'espace furent envoyées par les astronautes d'Apollo 8.
[ils ne les ont pas envoyées, ils les ont ramenées avec eux]
312
bouclier thermique
les tuiles en céramique qui recouvrent la navette spatiale absorbent la chaleur et l'empêchent de traverser la carlingue
les tuiles en céramique qui recouvrent la navette spatiale résistent à la chaleur et sont très isolantes, ce qui l'empêche d'atteindre la carlingue
314
monergol
Catégorie d'ergol pouvant servir aussi bien de carburant que de comburant selon les conditions.
[Un monergol est à la fois sont propre carburant et comburant. Les fusées utilisent en général deux liquides ; carburant et comburant. Les fusées à monergol utilisent un seul liquide.]

moteur de propulsion
Petit moteur-fusée d'un satellite servant à faire passer celui-ci d'une orbite terrestre basse à sa localisation finale.
[c'est une de leurs applications]

orbite terrestre basse
Orbite située à quelques kilomètres au-dessus de la Terre,
Orbite située à quelques centaines de kilomètres au-dessus de la Terre,

poids
son poids peut varier selon l'intensité de la gravité locale.
son poids varie selon l'intensité de la gravité locale.

poste de pilotage
Partie supérieure de l'orbiteur de la navette spatiale abritant les contrôles de vol, dans laquelle les membres d'équipage prennent place au moment du décollage
[seule une partie de l'équipage se trouve dans le poste de pilotage de la navette spatiale au moment du décollage ou de l'atterrissage]

propulsion nucléaire
pour accélérer un futur vaisseau stellaire
[Divers moteurs utilisant l'énergie nucléaire ont été construits et expérimentés. Les moteurs ioniques de certains satellites militaires russes utilisaient l'énergie de réacteurs nucléaires.]



Eric Brasseur  -  8 juin 2009
www.000webhost.com