Eric Brasseur Accueil    |    Liens    |    Contact    |   
   



La migraine






Le présent texte est une compilation des observations de mes amis sujets aux migraines. Tenez compte du fait que certaines associations de médicaments sont à éviter. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

La "vraie" migraine n'est pas un simple mal de tête. C'est une douleur extrême. Elle peut assommer une personne ou justifier une semaine d'invalidité-maladie. Une personne sujette à la migraine a besoin d'un accompagnement médical sérieux.

Il existe plusieurs manifestations très différentes de migraines. Dans un type de migraine seule une moitié de la tête fait atrocement mal. Dans un autre type de migraine c'est la zone autour d'un oeil qui fait horriblement mal, comme un coup de poing virulent. Certaines migraines sont accompagnées de visions déformées, d'autres de vomissements... Je ne suis même pas sûr que toutes ces manifestations sont bien appelées "migraines" par les scientifiques.

La migraine semble être causée par un resserrement des vaisseaux sanguins à la base du crâne. La tête est alors trop peu irriguée en sang donc en oxygène. Des vaisseaux sanguins de la tête (y compris ceux du cerveau ou ceux de la peau) vont se dilater, dans un effort pour améliorer le passage du sang. Cette dilatation s'apparente à une inflammation et s'accompagne d'un phénomène propre aux inflammations : la douleur. L'inflammation cause une sensation de douleur dans les zones enflammées et libère une molécule dans le sang qui augmente la perception de la douleur par le cerveau.

Une autre explication, plus récente, implique un désordre chimique qui se propage à l'intérieur du cerveau. Le resserrement et la dilation des vaisseaux sanguins dans la tête n'en serait qu'une conséquence. Cela explique peut-être pourquoi un des médicaments efficace contre certaines formes de migraines est un antiépileptique. L'épilepsie elle aussi est un désordre neurochimique qui se propage dans le cerveau...

Dans certains cas la migraine ne semble pas se déclencher pour des raisons précises. Dans d'autres cas les facteurs observés sont les suivants :
Il y a parfois des signes annonciateurs, comme des zébrures devant les yeux ou un resserrement du champ visuel. D'autres signes sont moins évidents mais un migraineux apprend à les reconnaître.

D'autres douleurs peuvent apparaître en plus du mal de tête. Par exemple des douleurs dentaires ou une forte nausée.

La migraine est un phénomène "divergent". Plus les vaisseaux sanguins se resserrent dans le crâne, plus encore cela les fait se resserrer. Quand une migraine commence, elle tend à s'aggraver elle-même.

Deux amis qui ont des migraines graves me disent que beaucoup de solutions semblent les aider mais la seule vraie solution est d'utiliser plusieurs solutions en même temps. Ils font de la prévention, ils soignent leur hygiène de vie, ils utilisent plusieurs méthodes en même temps quand la migraine commence ; par exemple de la glace sur la zone migraineuse et de la relaxation.

Une solution qui aide une personne n'est pas forcément utile pour une autre... Il faut essayer un peu toutes les approches pour déterminer ce qui a un effet positif.

La migraine peut être un problème héréditaire ; de famille. Renseignez vos antécédents familiaux à votre médecin et partagez vos expériences et découvertes avec les membres de votre famille.

La première approche consiste souvent à combattre la douleur. L'aspirine ou le paracétamol peuvent suffire pour un mal de tête modéré. Attention : à fortes doses ces produits sont toxiques. Ils peuvent être destructeurs voire mortels. Dans les cas de migraines fortes, parfois seuls les opiacés peuvent soulager, par exemple la codéine.

Une deuxième approche consiste à traiter le resserrement des vaisseaux sanguins. J'ai peu de renseignements sur la question. Un ami migraineux me dit que le cannabis est relativement efficace mais avec un désavantage : dans les premières minutes il empire fortement la migraine... Il n'ose pas prendre des vasodilatateurs comme par exemple le ginko biloba. Ce vasodilatateur a comme effet secondaire de faire se resserrer les vaisseaux sanguins une fois son effet terminé... Un autre ami confirme l'effet du cannabis et précise qu'il en faut très peu et qu'il ne faut pas utiliser le cannabis de mauvaise qualité qui circule communément en Europe.

Une troisième approche consiste à augmenter la capacité du sang à transporter de l'oxygène :
La prévention. Une fois la migraine déclarée elle peut être inexpugnable. Le mieux est de l'éviter. Les exercices respiratoires augmentent la quantité d'oxygène dans le sang mais ils ont d'autres effets aussi, sur le système nerveux. Ils sont calmants, régulateurs. Tout au moins s'ils sont bien faits... cela s'apprend. Dans certains cas, on peut apprendre à contrôler les débuts de migraine sous hypnose. Le yoga quant à lui est une sorte d'intermédiaire entre les exercices respiratoires et l'hypnose. C'est apprendre le contrôle de soi, pour des choses que l'on ne comprend pas bien. Cela donne des résultats. Les exercices de relaxation sont efficaces.

Un élément semble efficace : les omega 3, ces huiles spéciales que l'on trouve maintenant à profusion dans certains aliments de luxe. Je ne sais pas si ce sont les oméga 3 qui sont efficaces contre la migraine ou d'autres acides gras qui les accompagnent généralement. Je ne sais pas non plus quel est leur mode d'action. Est-ce que cela fluidifie le sang ? Est-ce que cela nourrit les vaisseaux sanguins ? Est-ce que cela stabilise le système nerveux ou le système hormonal  ? Mystère. Mais les effets sont nets. Un ami ne peut pas avoir de migraines graves s'il a mangé du saumon. Je sais que je peux arrêter une rage de dents en mangeant une bonne quantité de margarine riche en oméga 3. L'huile d'onagre est réputée contre la migraine des femmes qui ont leurs règles. Peut-être grâce aux oméga 3 qu'elle contient ? Un ami me dit qu'elle est efficace contre la migraine. Son impression est qu'il faut suivre la même posologie que pour les règles : il faut en prendre un peu tous les jours. C'est un traitement de fond. Pour revenir aux margarines : il faut éviter les margarines bas de gamme. Elles me sont toxiques au goût. Il faut plutôt prendre les raviers de margarines de qualité. Elles sont plus chères mais elles ne contiennent que du bon. Ma préférée est la margarine Bio de la marque Delhaize. Un ami me dit qu'il est bon de changer régulièrement de marque de margarine. Un autre ami se fait de la mayonnaise avec de l'huile de tournesol, de l'huile de colza, de l'huile d'olive... Il se fait un repas d'une grosse quantité de cette mayonnaise sur une salade. Après cela il ne peut plus rien lui arriver...

Quand une crise devenait horrible au point de le faire penser sérieusement au suicide, un ami téléphonait à un taxi et se faisait conduire le plus doucement possible à l'hopital le plus proche, au service des urgences. Là on lui injectait aussitôt un produit dérivé de l'ergot du seigle (un "ergoté"). L'effet est immédiat. On le laissait se reposer dans un coin, avant de le laisser repartir chez lui avec des cachets à prendre. C'est miraculeux malheureusement les effets secondaires sont lourds. On est comme assommé pendant plusieurs jours et les reins en prennent un coup.

Il existe un médicament malheureusement très cher, de l'ordre de 70 €. Il est efficace pour un ami. Il utilise la variante nommée "Almogran". C'est un "triptan". (Une lectrice me signale que le sumatriptan 100 était efficace pour elle mais a causé un problème cardiaque.)

Un ami migraineux utilise un ioniseur chez lui. Cela réduit le risque de migraine. Attention : un ioniseur doit être adapté au volume de la pièce. Sinon il peut devenir toxique. Une hypothèse est que le temps de pluie produit des ions +. Tandis qu'un ioniseur produit des ions -.

Une amie a résolu définitivement son problème de migraine en renonçant aux produits contenant du lait ou des dérivés du lait.

Pour diminuer le risque de migraine il faut avoir une bonne hygiène de vie : ne pas fumer, dormir à heures régulières, dormir assez, avoir une alimentation de qualité, savoir décompresser après le travail... Un ami me dit que dormir trop augmente aussi le risque de migraine chez lui.

Un ami applique une grande masse glacée sur la partie de sa tête où commence la migraine. Il utilise ces réservoirs de froid pour glacières portatives. Cela fonctionne bien pour arrêter la migraine, surtout si c'est fait tout au début, quand elle ne fait que commencer. C'est inconfortable : appliquer une grande masse glacée sur le visage est un peu douloureux et il y a de l'eau de condensation qui dégouline. Mais cela fonctionne. Attention : n'appliquez pas un conteneur qui sort tout juste d'un surgélateur. Il peut coller à votre peau à cause du froid extrême et vous causer des brûlures. Utilisez un conteneur dont la température est de 0 °C, celle de la glace fondante. Si un conteneur est trop froid, passez-le sous l'eau pour le "rechauffer" un peu. Je suppose que vider un ou deux bacs de glaçons dans un grand sachet solide, ajouter de l'eau puis appliquer bien largement le sachet sur la zone de la migraine est une bonne solution d'urgence. Eventuellement préparez à l'avance tout le nécessaire pour pouvoir intervenir rapidement à chaque fois.

Il existe un traitement contre la migraine qui dure un mois, à base de "tiapride". Il améliore la situation mais les effets secondaires du traitement sont durs à supporter.

En cas de migraine une amie applique sur ses tempes une huile chinoise. Elle en avale aussi une goute sur un sucre. L'effet est rapide et radical. Cette huile est vendue dans les magasins ésotériques.

Un ami apprécie l'effet du chocolat contre la migraine.

Se placer dans l'obscurité absolue aide certaines personnes.

Un ami attribue la quasi disparition de ses migraines à son usage quotidien du millepertuis. Il absorbe quelques comprimés par jour, au fil de la journée. Attention : le millepertuis est en vente libre mais il a de petites contre-indications et ne peut pas être associé avec certains médicaments. Demandez conseil à votre médecin.

Un ami constate une baisse franche de la douleur de ses migraines en buvant des quantités modérées de "Coca-cola light". Pendant ses périodes de migraine il en boit de petites doses au fil de la journée. Le café ne lui convient pas parce que cela lui dérange le transit intestinal et l'affaiblit. Il évite le Coca-cola normal à cause du sucre, pour éviter de prendre du poids bêtement. La caféine est un antimigraineux reconnu depuis longtemps mais faites attention. Si on absorbe beaucoup de caféine en une fois (surtout à jeun), le contrecoup quelques heures plus tard peut être douloureux. Soyez prudents. Le fait que la caféine donne de bons résultats dans certains cas ne veut pas dire qu'elle est bonne dans tous les cas.

Les alpinistes qui arrivent à de très hautes altitudes rencontrent des problèmes respiratoires qui peuvent parfois être mortels : oedème pulmonaire, saignements, maux de tête, vomissements... C'est dû à la raréfaction de l'air donc de l'oxygène. Certains alpinistes ne présentent pas ou peu ces problèmes tandis que d'autres en souffrent rapidement et très fort. Il est alors impératif pour ces derniers de redescendre à plus basse altitude ou d'entrer dans un caisson hyperbare. Une étude scientifique a montré ce qui semble faire la différence entre ceux qui tiennent le coup et ceux qui doivent arrêter de monter : le someil. Ceux qui respirent bien pendant leur someil, qui sont bien oxygénés, résistent mieux. Je me demande si cette observation ne serait pas utile aux personnes qui souffrent de migraine. Pour mieux s'oxygéner en dormant il faut par exemple moins manger le soir, dormir sur le ventre, avoir une chambre correctement aérée, etc... Les personnes qui ronflent voire qui font des crises d'apnée manquent d'oxygène pendant leur someil. A tel point que certaines sont obligées de se reposer pendant la journée pour récupérer. Elles ne deviennent actives que les soir.

Voici des problèmes qui peuvent causer des maux de tête vifs mais qui ne sont pas à priori des migraines :

J'ai découvert par hasard ce qui semble être une solution-miracle à la migraine : l'orotate de manganèse. Officiellement c'est un simple complément alimentaire, qui n'est pas soumis à prescription médicale. Consultez néanmoins votre médecin sur la question. Le manganèse est toxique à trop forte dose. Vous devrez en principe demander à votre pharmacien(e) de vous en fabriquer des gélules, parce que cela n'existe pas dans le commerce.
Un ami pharmacien l'a proposé à de nombreux clients qui venaient acheter des médicaments "lourds" contre la migraine. Il dit que dans 75% des cas, la personne qui prend chaque jour de l'orotate de manganèse n'a plus besoin de traitement médical. Dans 15% des cas, l'orotate de manganèse soulage grandement l'état de la personne mais des antidouleurs restent nécessaires. Reste 10% des cas, où cela ne semble pas avoir eu d'effet.
Il me dit qu'il y a de grandes différences entre l'orotate de manganèse et les traitements médicamenteux lourds. Tout d'abord : pas d'accoutumance. Cela continue à protéger la personne même après deux ans, tandis que souvent les traitements lourds perdent leur efficacité et il faut en changer. L'autre grand avantage est qu'il n'y a pas d'effet secondaire (si la personne prend la dose qui convient à son cas). Ce serait même plutôt le contraire : la personne se sent globalement mieux, dort mieux...
La majorité des personnes prennent 4 mg par jour, le matin ou à midi. Une minorité ne doit pas dépasser 2 mg par jour. Il y a deux cas de personnes qui ne doivent pas dépasser 1 mg par jour. Il vaut mieux éviter de commencer avec 4 mg par jour, parce que si ce n'est pas la dose adéquate, il y a des effets secondaires ; une forme de nervosité désagréable. Une autre raison pour augmenter graduellement la dose jusqu'à trouver le bon équilibre est que dans quelques cas l'orotate de manganèse a commencé par *déclencher* une migraine. Comme une sorte de dernier sursaut. Les personnes qui ont eu ce problème mais qui ont continué à prendre l'orotate de manganèse, n'ont plus eu de migraine. La "protection" contre la migraine s'établit en quelques jours de temps. Il vaut donc mieux commencer avec 1 mg les quelques premiers jours. Puis passer à 2 mg... Monter jusqu'à un maximum de 4 mg par jour mais arrêter d'augmenter la dose dès qu'on ressent un problème de nervosité. Il faut se stabiliser à la dose qui ne présente aucun inconvénient. Continuer avec cette dose journalière pendant quelques semaines et voir si cela a, ou non, un effet sur les migraines... En général les personnes préfèrent ne pas prendre cela le soir, parce que ça réveille. Mais quelques personnes dorment mieux si elles en prennent le soir.
Mon ami pharmacien n'a évidemment jamais dit à une de ces personnes d'arrêter son traitement médicamenteux. Ce serait une infraction déontologique grave. Mais la majorité l'ont fait d'elles-mêmes. Et plusieurs ont à présent une anxiété manifeste à l'idée d'être à court d'orotate de manganèse. Cela a commencé avec un ami qui avait des migraines très fortes, qui le plaçaient chaque fois en incapacité de travail pendant une semaine. Seuls les médicaments les plus lourds l'aidaient mais leurs effets secondaires sont tels qu'il hésitait à les prendre. C'est grâce à lui que je me suis rendu compte que cela fonctionne. Je lui en ai donné un jour qu'une migraine s'annonçait. Cela a comme dissout sa migraine... Il était abasourdi de la force de l'effet. Il a immédiatement commencé à en prendre de façon régulière et a dégrossi la question de la dose journalière recommandable. Il lui arrive encore d'avoir "mal à la tête" ou d'avoir des migraines "légères" mais rien de comparable aux abominations qui lui arrivaient avant. La dose que je lui avais donnée le premier jour était très supérieure à 4 mg, ce qui était un peu irresponsable. Je ne sais pas si cela peut constituer un traitement de choc contre une migraine en cours. Cela doit d'abord être étudié scientifiquement. Si on ne le fait qu'une seule fois, prendre une dose de 10 mg voire 40 mg ne présente en principe pas de danger grave. Mais cela ne peut être fait que sous contrôle médical, parce qu'il s'agit d'une dose toxique.
Je ne sais pas pourquoi il est impératif que ce soit le sel *orotate* de manganèse... D'autres sels de manganèse, comme du gluconate ou du sulfate, semblent inefficaces. En théorie, l'orotate permet au manganèse d'être plus directement assimilé dans les mitochondries, à l'intérieur des cellules...

Le lithium est utilisé à titre préventif contre certains types de migraines.

Certains médicaments contre l'épilepsie sont efficaces contre certaines formes de migraine. Deux connaissances en ont pris, avec succès :
Un lecteur me signale le remède suivant :

"C'est un professeur d'un hôpital, migraineux lui-même, qui me l'a affecté la première fois. Depuis lorsque j'ai une grosse migraine (nausée, vertige, sautes d'humeur, aiguilles qui s'enfoncent dans mes tempes, côté droit ou gauche du visage insensible...), je me rends dans un hôpital (urgences) et très calmement je leur dit que je suis migraineux, je décline mon identité (si j'y arrive car plusieurs fois il m'a été impossible de me souvenir de mes propres noms et prénoms) et je leur donne la recette :

En Intraveineuse (goutte à goutte) :
Quelques fois les soignants sont dubitatifs, argumentez et croyez-moi, dès les premières gouttes du goutte à goutte, vous vous endormez pour vous réveiller quelques 30 minutes plus tard. Il vous suffit d'attendre la fin du goutte à goutte (environ 1 heure) et vous repartez sur vos jambes complètement remis avec simplement un Tricosteril dans le coude."

Ma pharmacienne me signale un vieux remède : un comprimé de 400 mg de vitamine B2 par jour, à titre préventif. Cela fait s'espacer les migraines jusqu'à les faire disparaître. En toute généralité, de fortes doses de vitamines B peuvent être efficaces contre les douleurs chroniques. Voyez votre médecin. Les vitamines B sont peu dangereuses mais n'exagérez pas. Renseignez-vous sur la dose journalière recommandée pour chaque vitamine B. En général, si vous prenez de 10 à 100 fois cette dose, vous ne risquez rien de grave, tout au plus un peu de fatigue. A partir de 1.000 fois la dose tous les jours pendant des semaines, certaines vitamines B vous exposent à des risques graves : destructions d'organes, problèmes neurologiques...

Le mercure serait à envisager comme facteur déclencheur ou aggravateur de maux de tête : Le mercure : un tueur du 21ème siècle

Pour éliminer les métaux toxiques, voyez ce texte et le document lié en son bas : Comment éliminer les métaux toxiques

Une amie s'est vue prescrire un bêta-bloquant par son médecin. Je n'en connais pas encore les résultats.

Une lectrice me signale le médicament Lamaline. Il contient du paracétamol, de la caféine mais aussi de l'opium et doit donc être réservé aux épisodes de migraines intenses.

L'accumulation d'acides dans l'organisme peut causer entre autres des maux de tête. Voyez ce texte : Body acidity.

L'électrosensibilité pourrait être une cause de migraine. GSM, antennes relais GSM, lampes économiques, alimentations électriques à découpage... mais aussi les émetteurs de radio publiques. À ce titre vous pouvez signer la pétition pour demander l'arrêt d'émissions FM surpuissantes sur la ville de Liège : 4950.lapetition.be

Une lectrice me dit ceci :
Un correspondant obtient de bons résultats avec une prise de 1 gramme de l-lysine par jour, après plus d'un mois, ce qui est une démarche différente de celle décrite dans cet article : Can L-lysine Help Alleviate Migraines?



Eric Brasseur  -  4 août 2005  au  11 février 2014