Eric Brasseur Accueil    |    Liens    |    Contact    |   
   



Carence en zinc, le test de dysgueusie





Si vous avez de façon chronique des problèmes de santé comme les suivants, la raison en est peut-être une carence en zinc.


Une carence en zinc est un problème fréquent. Un quart de la population mondiale en souffrirait. Une carence en zinc peut entraîner une intoxication au plomb, parce que le corps utilise du plomb à la place de zinc, ce qui entraîne dès lors des symptômes plus ou moins graves de saturnisme chez des personnes qui étaient pourtant exposées à des quantités « normales » de plomb.

Elle ne se détecte pas forcément dans une analyse de sang, parce que l'organisme tente de maintenir une quantité normale de zinc dans le sang. Une carence en zinc ne sera mesurable dans le sang que dans des cas sévères.

Il existe un test très simple à effectuer (ne sautez pas aux conclusions, consultez votre médecin...) : mettez 100 millilitres d'eau dans un verre à eau (ce qui devrait le remplir à moitié) puis versez dedans 50 milligrammes de sulfate de zinc. Mélangez un peu pour bien dissoudre. Ensuite mettez une bonne portion de cette eau zinguée en bouche. Il y a schématiquement trois résultats possibles  :


La dose de zinc présente dans la gorgée que vous avez en bouche est un peu inférieure à la dose journalière conseillée donc vous pouvez avaler sans problème, si vous ne voulez pas recracher et/ou si vous voulez bénéficier immédiatement de ce précieux zinc dont vous avez besoin.


Si vous avez immédiatement goûté le zinc, cela veut dire que vous n'avez pas de carence en zinc.

Si vous ne goûtez jamais le zinc, cela prétend que vous avez une carence en zinc.

Entre les deux, s'il faut plusieurs secondes pour que le goût du zinc se manifeste, vous avez peut-être une carence légère.


La dysgueusie est le fait de ne pas goûter certaines choses. Une carence en zinc entraîne une dysgueusie...

Si vous n'avez pas goûté le zinc, il existe d'autres raisons possibles (diabète, tabagisme, radiothérapie ou chimiothérapie...) Une fois de plus, consultez votre médecin.


Si vous voulez vous procurer du sulfate de zinc, vous devez impérativement vous adresser en pharmacie, pour obtenir du sulfate de zinc accepté pour usage interne ; qui ne contient pas des impuretés dangereuses. Compter 3 à 5 € pour un sachet de 10 grammes. La majorité des pharmacies n'ont plus de sulfate de zinc en poudre en stock, parce que la demande est très faible et la loi les contraint à jeter tout ce qui atteint la date de péremption, même pour ce qui ne se périme jamais comme le sulfate de zinc. Vous pouvez demander dans une pharmacie qu'on vous commande un pot de sulfate de zinc mais ce pot vous coûtera de l'ordre de 20 €, pour 50 à 250 grammes de poudre.

Peser environ 50 milligrammes de sulfate de zinc n'est pas difficile avec une petite balance électronique de précision. On en trouve à prix modiques. Une autre façon de procéder consiste à utiliser une balance de cuisine de qualité et peser un demi gramme, soit 500 milligrammes. Ensuite verser ce gramme dans 1 litre d'eau. Ou, mesurer 1 gramme de sulfate de zinc soit 1 000 milligrammes et verser ce gramme dans 2 litres d'eau. (Si vous vous constituez une bouteille d'eau zinguée, collez une grande étiquette dessus qui stipule clairement la contenance en sulfate de zinc et qui implique qu'il ne faut pas en boire sans bonne raison.)

À titre de comparaison, cette photo montre 50 milligrammes de sulfate de zinc dans une cuillère à soupe. Si les 50 milligrammes que vous avez mesurés font beaucoup plus ou beaucoup moins que cela, vous avez fait une erreur.


50
          milligrammes de sulfate de zinc dans une cuillère à soupe


50 milligrammes de sulfate de zinc de pharmacie contiennent en principe 18 milligrammes de zinc. Le zinc n'est qu'une partie des molécules en présence dans le sulfate de zinc. C'est un sel « minéral ». Des sels « organiques » sont par exemple le bisglycinate de zinc ou le gluconate de zinc.

Un comprimé multivitamines + minéraux contient typiquement 10 à 15 milligrammes de zinc.


Un corps humain normal contient de l'ordre de 2 grammes de zinc. En milligrammes cela veut dire 2 000 milligrammes.

Un excès de zinc est toxique. Sous contrôle médical on peut administrer 100 milligrammes de zinc par jour (4 doses de 25 mg réparties sur la journée...) mais il s'agit d'un traitement ponctuel, sous surveillance, pour des situations graves. En principe si vous prenez un supplément de 10 milligrammes de zinc par jour vous ne courrez pas de danger, même si vous n'aviez pas de carence en zinc et ce supplément était donc inutile. Les symptômes d'une intoxication chronique au zinc sont les mêmes que ceux d'une carence en cuivre (anémie, neuropathie, myélopathie...) parce que sous l'effet de l'excès de zinc l'organisme utilise le zinc à la place du cuivre. Un excès prolongé de zinc peut entraîner une fragilité des os, etc. Des symptômes qui peuvent apparaître immédiatement si vous prenez trop de sels de zinc sont des douleurs à l'estomac, de la nausée, de la diarrhée, des maux de tête et de la fatigue. Le sulfate de zinc présente des risques supplémentaires pour les personnes qui ont des problèmes aux reins. Consultez votre médecin...


Si vous avez des problèmes de santé chroniques, il y a d'autres carences qui pourraient les expliquer. Par exemple la carence en vitamine D3 est elle aussi un classique.



Eric Brasseur  -  2 avril 2017
www.000webhost.com